DINER-DEBAT

avec

Monsieur François DUBET

Sociologue, Professeur à l'Université Victor Segalen Bordeaux 2
Directeur d'Etudes à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris
Chercheur au CADIS (Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques, EHESS/CNRS)
Jeudi 28 septembre 2006
" Les sentiments d'injustice au travail : quelles sont les inégalités justes ? "
 
Né le 23 mai 1946 à Périgueux, F. Dubet est docteur d'Etat en sociologie (1986) et professeur des Universités à l’université Victor Segalen Bordeaux 2, responsable du département de sociologie et directeur du Laboratoire d'Analyse des Problèmes Sociaux et de l'Action Collective. Il est membre de l'Institut Universitaire de France, du Conseil National des Universités, et de nombreux autres comités. Il a présidé en 1999 le Comité de pilotage de l'opération "Quel collège pour l'an 2000 ?", consultation nationale organisée par le Ministère de l'Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie, et préside le comité de recherche « Classes sociales et mouvements sociaux » de l'Association Internationale de Sociologie.

F. Dubet est régulièrement Invité à enseigner et donner des conférences dans de nombreux pays et est auteur de plusieurs ouvrages sur la jeunesse, l'éducation, la marginalité, les mouvements sociaux, la ville, l’éducation, le travail et la théorie sociologique. Il est Chevalier de la Légion d'Honneur.

F. Dubet analyse les sentiments d'injustice au travail. L'un des constats est que le sentiment d'injustice au travail "se forge au plus près des conditions de travail et des relations sociales qui s'y développent. Un grand nombre d'injustices sont alors attribuées aux individus plus qu'au système". Il tente de répondre à la question suivante : "Quelles inégalités nos concitoyens perçoivent-ils comme des injustices dans le monde du travail?" et aborde différents thèmes: le mérite, la discrimination et l'égalité des chances, l'autonomie, le droit, le pouvoir, l'organisation du travail, la distribution sociale, ou encore, l'expérience "intime" des injustices" au travail. Les conditions de travail jouent un rôle déterminant dans le sentiment d'être plus ou moins bien traité : "les horaires, la fatigue et le stress, le non-respect des conventions, les relations avec la hiérarchie, les collègues et les clients jouent un rôle bien plus décisif que l'appartenance sociale dans le sentiment d'être exploité ou dans celui de se sentir maltraité". En outre, ces critiques construites au plus près sont éclairées par le spectacle du monde offert par les médias, qui élargit considérablement le champ de la comparaison et permet de se confronter à ceux qui en sont le plus éloignés.

Publications
Injustices. L’expérience des inégalités au travail, (avec V. Caillet, R. Cortéséro, D. Mélo, F. Rault), Paris, Seuil, 2006, 504 p.
L'école des chances. Qu'est-ce qu'une école juste ?, coll. La République des idées, Paris, Seuil, 2004
Le déclin de l'institutionv, Paris, Seuil, 2002
Les inégalités multipliées, La Tour d'Aigues, Editions de l'Aube, 2001
L'hypocrisie scolaire. Pour un collège enfin démocratique (avec Marie Duru-Bellat), Coll. L'épreuve des faits, Seuil, 2000
Pourquoi changer l'école ? Textuel, 1999 (réédité en 2001)
Dans quelle société vivons-nous ? (avec Danilo Martuccelli), Paris, Seuil, Coll. L'épreuve des faits, 1998
A l'école (avec Danilo Martuccelli), Paris, Seuil, Coll. L'épreuve des faits, 1996
Sociologie de l'expérience, Paris, Seuil, Coll. La couleur des idées, 1994
Les lycéens, Paris, Seuil, 1991 (édition de poche en 1992, 1996 et 1998)
La galère : jeunes en survie, Paris, Fayard, 1987 (édition de poche en 1993 et 1995)

Cercle Militaire, Paris 8