DINER-DEBAT

avec

Monsieur René GIRARD

Professeur de littérature et de civilisation françaises
mars 1991
" Les origines de la culture ou la violence transfigurée "
 
Né le 25 décembre 1923, ancien élève de l'École des chartes, René Girard est un anthropologue, historien et philosophe français. Il est professeur émérite de littérature comparée à l'université Stanford et à l'université Duke aux États-Unis, et l’inventeur de la « théorie mimétique » qui, à partir de la découverte du caractère mimétique du désir, cherche à fonder une nouvelle anthropologie de la violence et du religieux. A partir de 1947, il effectue sa carrière aux États-Unis. Il obtient un doctorat d'histoire en 1950 à l’université d’Indiana, où il commence à enseigner la littérature. De 1957 à 1968, il est à l'université Johns-Hopkins de Baltimore. En octobre 1966, il organise un colloque international : "Les Langages de la critique et les sciences de l'homme", faisant découvrir le structuralisme aux Américains. Y participèrent, entre autres, Roland Barthes, Jacques Derrida, Jacques Lacan. En 1968, il rejoint l'université de Buffalo, et en 1975 il retourne à Johns-Hopkins. Il se lie à Michel Serres, avec qui il collabore.

Son premier livre est publié en 1961, Mensonge romantique et Vérité romanesque, où il expose sa découverte du désir mimétique. Puis, il commence à réfléchir aux aspects anthropologiques du mimétisme comportemental : la question du sacrifice. Ce sera l'objet de son livre le plus connu, La Violence et le Sacré, publié en 1972. Il prépare la troisième étape de son travail théorique dès 1971. La relative incompréhension qu'a rencontrée La Violence et le Sacré lui fait éprouver la difficulté de rendre ses idées accessibles. Avec l'aide de Jean-Michel Oughourlian et de Guy Lefort, deux psychiatres français, il met au point l'ouvrage qui expose l'ensemble de sa pensée y compris, pour la première fois, le rôle central qu'ont pour lui les textes bibliques. Ce livre, Des choses cachées depuis la fondation du monde, paru en 1978, est bien accueilli par le grand public français mais « reçu par un silence à peu près total » par les milieux universitaires. Depuis il poursuit sa recherche et précise sa pensée dans de nombreux ouvrages.

Il termine sa carrière académique, de 1980 à sa retraite en 1995, à Stanford. Il y dirige, avec Jean-Pierre Dupuy, le Program for interdisciplinary research qui organise plusieurs colloques importants.

Hotel Hilton, Paris 7

photo n1 - dd_girard photo n2 - dd_girard photo n3 - dd_girard photo n4 - dd_girard photo n5 - dd_girard photo n6 - dd_girard photo n7 - dd_girard photo n8 - dd_girard photo n9 - dd_girard photo n10 - dd_girard (pour agrandir une photo cliquer dessus)