MINI-MISSION A L'ETRANGER
Jordanie, Mai 2012
Place de la Jordanie au Moyen-Orient

Un destin particulier Ambassade de France Jerash Al-Quds Jordan Media Institute Père Hanna Kildani et sœur Noellie Pétra, Kérak, Mer Morte, mosaïques



photo n1 - 2012mai_1 photo n2 - 2012mai_1 photo n3 - 2012mai_1 photo n4 - 2012mai_1 photo n5 - 2012mai_1 photo n6 - 2012mai_1 photo n7 - 2012mai_1 photo n8 - 2012mai_1 photo n9 - 2012mai_1 photo n10 - 2012mai_1 photo n11 - 2012mai_1 photo n12 - 2012mai_1 photo n13 - 2012mai_1 photo n14 - 2012mai_1 photo n15 - 2012mai_1 photo n16 - 2012mai_1 photo n17 - 2012mai_1 photo n18 - 2012mai_1 photo n19 - 2012mai_1 photo n20 - 2012mai_1 photo n21 - 2012mai_1 photo n22 - 2012mai_1 photo n23 - 2012mai_1 photo n24 - 2012mai_1 photo n25 - 2012mai_1 photo n26 - 2012mai_1 photo n27 - 2012mai_1 photo n28 - 2012mai_1 photo n29 - 2012mai_1 photo n30 - 2012mai_1 photo n31 - 2012mai_1 photo n32 - 2012mai_1 photo n33 - 2012mai_1 photo n34 - 2012mai_1 photo n35 - 2012mai_1 photo n36 - 2012mai_1 photo n37 - 2012mai_1 photo n38 - 2012mai_1 photo n39 - 2012mai_1 photo n40 - 2012mai_1 photo n41 - 2012mai_1 photo n42 - 2012mai_1 photo n43 - 2012mai_1 photo n44 - 2012mai_1 photo n45 - 2012mai_1 photo n46 - 2012mai_1 photo n47 - 2012mai_1 Photos G. Berman & P-Y. Landouer   (pour agrandir une photo cliquer dessus)


Jordanie, un destin particulier
La mini-mission de Pangloss en Jordanie, en mai 2012, s’inscrit dans un cycle ouvert en 2009 avec la découverte de la Syrie. Aujourd’hui, on voit combien les destins de ces deux pays sont étroitement liés.

Aux confins de mondes en pleine tourmente, parfois cruellement déchirés par des guerres intestines, la Jordanie tente de conserver stabilité et sérénité au milieu des violences qui agitent ses voisins. N’oublions pas aussi que la Jordanie a été le principal pays d’accueil des Palestiniens. De plus, la Jordanie leur a accordé collectivement la nationalité jordanienne, faisant d’eux des citoyens à part entière. Il faut cependant être conscient que la cohabitation entre les Jordaniens de souche et les Palestiniens pourrait générer des problèmes à l’avenir.

Pays très jeune (créé en 1946), mais marqué par une histoire millénaire, la Jordanie fascine. Elle fascine tous ceux qui sont partis à la découverte de Petra, bien sûr, mais il y a sur cette terre, bien plus que Petra. Il y a Jerash, Madaba, la mer Morte et le désert du Wadi Rum ; il y a une histoire qui se confond avec l’histoire biblique (moment d’émotion au mont Nebo avec la vision de la « Terre promise », ce « pays ruisselant de lait et de miel ») ; il y a aussi des hommes et des femmes qui, aujourd’hui, dessinent la Jordanie moderne.

Outre l'ambassadeur de France et Jacques Seigne, spécialiste de Jérash, nous avons rencontré, la princesse Rym Ali, fondatrice du Jordan Media Institute, M. Oraib Al Rantowi, fondateur et directeur général d'Al-Quds ainsi que le père Kildani. Les entretiens qu’ils nous ont accordés étaient passionnants et, s'ils ont tous témoigné de leur volonté de contribuer à faire de leur pays un état moderne et stable, ils ne nous ont pas caché leurs inquiétudes face à un avenir qui ne leur paraît pas radieux, en raison de causes intérieures et extérieures.
Alain Dubail (MS 1993)